top of page

LES ORIGINES | THE ORIGINS

Les trois cofondateurs à l'origine de CoCreate Humanity

The three co-founders behind CoCreate Humanity

Initialement, l'association CoCreate Humanity (CCH) a été cofondée par trois personnes issues du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) le 30 août 2019 : Hélène Ros, Christoph Hensch et Sébastien Couturier. En mars 2024, Christoph et Sébastien quittent l'association pour voguer vers de nouveaux horizons. Découvrez ci-dessous leurs parcours...

Initially, the CoCreate Humanity (CCH) association was cofounded by three people from the International Committee of the Red Cross (ICRC) on 30 August, 2019: Hélène Ros, Christoph Hensch and Sébastien Couturier. In March 2024, Christoph and Sébastien leave the association to sail towards new horizons. Discover their journeys below...

Christoph Hensch travaille dans le secteur à but non lucratif et humanitaire depuis l'âge de 26 ans. Il a diverses expériences dans le travail et la gestion de l'aide humanitaire ainsi qu'une expérience en matière de gouvernance. Depuis 2017, il occupe un poste au sein des ressources humaines du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et organise les missions de déploiements sur le terrain.

Il a été le Directeur Exécutif de la Fondation Mandala, une ONG fournissant des services de soutien psychologique aux ONG du secteur de l'aide humanitaire et du développement international. Il a travaillé, durant plusieurs années avec le CICR, dans de nombreux pays tels que l'Afghanistan, le Cambodge, la Yougoslavie, le Sri Lanka, la Somalie, la Russie (Tchétchénie) et l'Iran, ainsi qu'avec Oxfam en Amérique Centrale.

En 1996, Christoph a subi l'attaque coordonnée et ciblée d'hommes armés sur l'hôpital de campagne du CICR à Novye Atagi en Tchétchénie (au sud de la Russie). Alors que six de ses collègues ont été tués cette nuit-là, il a été abattu et laissé pour mort.

Il reconnaît que ce n'est pas seulement un événement violent et traumatisant initial qui peut laisser des effets débilitants sur la vie de quelqu'un, mais aussi le long et difficile voyage de guérison. Il a écrit sur ses expériences dans un article pour la Revue Internationale de la Croix- Rouge en 2016 : Vingt ans après le Novye Atagi : un appel à prendre soin des humanitaires.

Il pose comme principe le rôle important de la communauté dans le soutien du processus de guérison pour ceux qui vivent des expériences traumatiques et d'épuisement professionnel, et propose une approche intégrale et collaborative par divers intervenants.

En 2007, Christoph a reçu la Médaille Henry Dunant, la plus haute distinction du mouvement de la Croix-Rouge dans le monde, en reconnaissance de son "service exceptionnel et ses actes de grande dévotion" dans son travail humanitaire. Profondément motivé par sa propre expérience de traumatismes et de rétablissement, il aspire à aider les autres soignants qui ont souffert de leur engagement humanitaire à parvenir à la guérison, à la reconnaissance et à la compréhension.

Christoph Hensch has worked in the nonprofit and humanitarian sector since he was 26 years old. He has various experiences in humanitarian aid work and management as well as experience in governance. Since 2017, he has held a position within human resources at the International Committee of the Red Cross (ICRC) and organizes deployment missions in the field.

He was the Executive Director of the Mandala Foundation, an NGO providing psychological support services to NGOs in the humanitarian aid and international development sector. He worked for several years with the ICRC in many countries such as Afghanistan, Cambodia, Yugoslavia, Sri Lanka, Somalia, Russia (Chechnya) and Iran, as well as with Oxfam in Central America.

In 1996, Christoph suffered a coordinated and targeted attack by armed men on the ICRC field hospital in Novye Atagi in Chechnya (southern Russia). While six of his colleagues were killed that night, he was shot and left for dead.

He recognizes that it is not only an initial violent and traumatic event that can leave debilitating effects on someone's life, but also the long and difficult journey of recovery. He wrote about his experiences in an article for the International Review of the Red Cross in 2016: Twenty years after Novye Atagi: a call to care for the carers.​

It posits the important role of the community in supporting the healing process for those experiencing traumatic experiences and burnout, and proposes an integral and collaborative approach by diverse stakeholders.

In 2007, Christoph received the Henry Dunant Medal, the highest honor of the Red Cross movement worldwide, in recognition of his "exceptional service and acts of great devotion" in his humanitarian work. Deeply motivated by his own experience of trauma and recovery, he aspires to help other caregivers who have suffered through their humanitarian commitment achieve healing, recognition and understanding.

Sébastien Couturier est né en septembre 1975 à Avully (Genève), Suisse. L’intérêt de l’action humanitaire lui a été transmis par son père qui est lui-même un ancien humanitaire.

Titulaire d’un Certificat Fédéral de Capacité (CFC) et d’un diplôme d’électromécanicien, il a dans l’optique de reprendre le garage familial qui, bien avant l’heure, était une entreprise à vocation sociale avec des valeurs et une éthique issue de l’humanitaire. La crise économique de 1995 met fin à l’activité de la structure familiale, il soutient alors son père dans la création d’une nouvelle entreprise active dans l’apiculture en Tanzanie avec, là encore, un très fort engagement vis-à-vis des populations locales sans but lucratif.

La suite logique a été son engagement au Comité international de la Croix Rouge (CICR) pendant dix-huit ans, dont quinze ans sur le terrain. Sébastien a été déployé sur des missions opérationnelles en Afrique, au Moyen-Orient, au Sud-Caucase et en Afrique du Nord pendant le « Printemps Arabe » puis pendant quatre années au siège social du CICR à Genève.

Ses années d’expérience lui ont permis de réaliser le manque de suivi des organisations humanitaires à l’égard des travailleurs humanitaires souffrant de traumatismes suite à leurs missions sur le terrain. Lorsque l’engagement se termine, une fois les séquelles physiques soignées, ces derniers restent seuls et souvent isolés avec leurs fantômes et leurs souvenirs.

Sébastien a été très actif en tant que pair-aidant de l'association et a été interviewé de nombreuses fois pour parler de son expérience du terrain humanitaire. Son podcast pour l'émission "Dingue" Radio Télévision Suisse (RTS) est accessible via ce lien.

Sébastien Couturier was born in September 1975 in Avully (Geneva), Switzerland. The interest in humanitarian action was passed on to him by his father who is himself a former humanitarian.

Holder of a Federal Certificate of Capacity (CFC) and an electromechanic diploma, he has the aim of taking over the family garage which, well before its time, was a company with a social vocation with values ​​and a ethics from humanitarian work. The economic crisis of 1995 put an end to the activity of the family structure, he then supported his father in the creation of a new company active in beekeeping in Tanzania with, again, a very strong commitment to non-profit local populations.

The logical continuation was his commitment to the International Committee of the Red Cross (ICRC) for eighteen years, including fifteen years in the field. Sébastien was deployed on operational missions in Africa, the Middle East, the South Caucasus and North Africa during the “Arab Spring” then for four years at the ICRC headquarters in Geneva.​

His years of experience have allowed him to realize the lack of follow-up by humanitarian organizations with regard to humanitarian workers suffering from trauma following their missions in the field. When the engagement ends, once the physical after-effects have been treated, they remain alone and often isolated with their ghosts and their memories.

Sébastien has been very active as a peer supporter for the association and has been interviewed numerous times to talk about his experience in the humanitarian field. His podcast, in French, for the Swiss Radio Television (RTS) show “Dingue” is accessible via this link.

Trio CCH.png

Hélène Ros, Christoph Hensch et Sébastien Couturier - Rosey Concert Hall, mars 2022.

CH
bottom of page